Bagage cabine 2: léger et compact

Quand j'ai commencé à travailler sur le bagage cabine, je me suis d'abord concentré sur le poids. Les 10 kg maximum me semblaient difficiles à battre. J'ai donc pesé la totalité de mes possession : chemise (250g), trousse de toilette (1kg pas plus), jean (mais c'est super lourd...).

Cette démarche a été menée grâce à une invention fort utile : la balance de voyage. J'ai fait de gros progrès sur la trousse de toilette et son contenue grâce à elle en supprimant tous les contenant liquide trop lourd - shampoing, mousse à raser...

Poids versus compacité

Ce premier travail m'a aussi confirmé qu'un point point important est le choix de la valise ou du sac. La première approche semble être pencher vers un sac souple et léger de moins d'1,5 kg. J'y reviendrais. Mais j'ai aussi découvert un autre paramètre qui a pris maintenant le pas sur le poids : la compacité.

La compacité est à l'usage plus critique : il vaut mieux gagner un litre que de gagner quelques grammes. Je préfère maintenant une serviette en lin  compacte à une serviette plus légère mais plus volumineuse une fois pliée.

Mesurer une compacité c'est mesurer un volume

Le problème est de calculer le volume d'un objet et non plus de le peser... et c'est plus long.

Au fait, quel est le volume disponible dans un bagage cabine?

Volume du bagage cabine : 55 x 40 x 20 externe, donc maximum 44 litres - beaucoup moins en fait si on compte le volume interne.

Voici une première répartition en fonction des objets .

  • Trousse de toilettes = 3 litres
  • Chaussures = 7 litres - une paire donc
  • Pantalons = 7 litres
  • Hauts = 7 litres
  • Pyjama = 5 litres
  • Sous vêtements = 5 litres
  • Electronique divers = 5 litres
Les pochettes

En mettant chaque catégorie dans une pochette - Muji ou Sea to Summit par exemple- cela permet de limiter les objets dès le début du remplissage et de limiter la prépondérance d'une catégorie sur une autre - personnellement j'ai un faible pour les pantalons et les chaussures - Certains proposent des bagages cabines avec des sacoches toutes faites pour les différentes catégories, leur taille étant choisie pour s'imbriquer parfaitement dans le bagage - du moins en théorie- . Le nombre d'or étant 20 cm puisque 2 fois 20 faisant 40 on peux faire des legos basés sur cette mesure.

Et sinon, à part partir en avion, ça sert à quoi ?

J'ai aussi découvert d'autres domaine ou la compacité était reine et j'ai creusé :

- la randonnée MUL (Marche ultra légère) qui tient beaucoup du DIY Do It Yourself ou "faite le vous même" et se contient dans un sac à dos de 20 litres ou une poche de short pour les plus extrême.  J'ai découvert l'intérêt de cette approche après avoir porté le sac à dos d'un aimable marcheur pendant quelques kilomètres et avoir eu le dos déchiré par son poids. Ici on parle de grammes pas de kilo ou de litres

randonnée MUL

- la moto, passion personnelle, qui ne permet pas non plus des volumes importants dans les valises.

- le nomadisme d'appartement, qui fixe comme règle de tout mettre dans le coffre d'une voiture pour aller voir ailleurs si les voisins sont plus sympas. Il est aussi très agréable d'être compact dans son intérieur pour pouvoir profiter du vide et du calme du reste de l'espace...