Libérer sa garde-robe: back to basics avec Dominique Loreau

Libérer sa garde-robe
Libérer sa garde-robe

 

Extrait de l’Art de l’essentiel, Jeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi – Dominique Loreau- J’ai Lu Bien être 2013

Les vêtements p168 :

« Tout homme passe, aux yeux du monde pour être tel qu’il se montre. Adolph Von Knigge

 Habits, linge, lingerie, vêtements de sport, de bricolage, de jardin, de ménage, d’intérieur, de cérémonie, …comme pour les livres, nous gardons tant, comme si se défaire de certaines pièces était abandonner un peu de soi ! Mais à quoi bon porter quelque chose que l’on n’aime pas pour finir de « l’user » ou par sentimentalisme ? […]

[…] Constituez-vous une garde-robe hors mode, sur des valeurs sûres que rien ne ride. Vous vous construirez ainsi votre liberté. […] Que votre luxe à vous soit de ne jamais transiger. […] Que ce soit votre vrai moi qui transparaisse, pas celui que vous voudriez représenter. »

 Libérer sa garde-robe

Nous savons tous identifier dans notre garde-robe, ce qui n’a rien à y faire. Mais qu’en faire ? Les mettre à disposition du passant, à côté de la poubelle du quartier, c’est une possibilité. Mais cette perspective n’est pas totalement satisfaisante, pas suffisamment pour avoir envie de s’y mettre. Nous sommes nombreux à avoir la forte l’impression d’un gâchis financier. Je vous propose une façon de libérer sa garde-robe qui demande un peu d’effort mais qui a l’avantage du « double effet kiss cool » que j’aime tant : donner à une association qui récolte les vêtements et objets au profit d’une cause importante pour vous. A Avignon, Adeo Animalis fait un travail « de chien » depuis des années. Dans un petit local, les bénévoles réceptionnent et trient sans relâche tous les dons pour les présenter à la vente. Vos affaires, qui sont encore bien, puisque vous avez du mal à vous en séparer, profiteront à quelqu’un qui pourra se les procurer pour une modeste somme d’argent. Ce budget permet aux adhérents d’Adeo Animalis d’accéder à des tarifs particuliers auprès des vétérinaires. Ceux-ci soignent également les chiens de SDF. La boucle est bouclée : vous libérer votre garde-robe et vous profitez des bienfaits que vous aurez dispensés. « Quitte à être égoïste, soyez intelligemment égoïste » ce n’est pas moi qui le dit, c’est le Dalaï Lama. Alors maintenant : Action ! Pas de pitié dans vos placards ! Unlock your wardrobe ;)